• Avent 2014 - Jour 1 : Sous la vague au large de Kanagawa, Hokusai

    Jour 1 : 一日

    (tsuitachi)

     

    神奈川沖浪裏, 北斎

    Kanagawa-oki nami-ura

    Sous la vague au large de Kanagawa, Hokusai

     

    Avent 2014 - Jour 1 : Sous la vague au large de Kanagawa, Hokusai

     

     

    **********

     

    Bienvenue dans le calendrier de l'Avent consacré aux estampes japonaises. Cette rubrique sera entièrement documentée sur le site de la BNF qui avait consacré une exposition aux estampes japonaises en 2008-9.

    Chaque jour, le calendrier dévoilera une estampe, avec un lien vers sa fiche BNF pour plus d'informations.

     

    *****

     

    C'est aujourd'hui que je vais être la plus bavarde, parce qu'il faut poser quelques bases pour pouvoir comprendre un peu cet univers.

     

    L'estampe japonaise ou ukiyo-e 浮世絵 :

    L'art de l'estampe s'est développé au Japon à partir de la fin du XVIIe siècle, pendant l'ère d'Edo (1603-1867). Cette période de paix permet au Japon de développer sa classe marchande qui s'enrichit, s'alphabétise et cherche à se divertir. Ce phénomène est intensifié par le système de résidence alternée, ou sanki-kôtai 参勤交代, imposé par le shôgun 将軍 (généralissime de l'armée de l'Empereur qui gouverne effectivement le pays) aux 270 daimyôs 大名, ou grands propriétaires terriens, qui doivent séjourner un an sur deux à la capitale et un an sur deux sur leur domaine. Ce système a pour but à la fois de les surveiller et de contrôler leur fortune en leur imposant ainsi des frais considérables (voyage, hébergement...). Dans cette période de paix, les samuraïs, qui constituent l'armée personnelle de chaque seigneur, sont désoeuvrés et accompagnent leur seigneur à la capitale où ils ont besoin de divertissement, enrichissant ainsi les marchands.

    Une culture et des divertissements populaires voient le jour dans des quartiers des plaisirs : théâtre, courtisanes, livres d'éducation sexuelle... Les estampes sont l'art qui immortalise ce nouvel univers. Peu coûteuses et reproductibles en grand nombre, les estampes sont autant utilisées pour la publicité que dans un but purement artistique, ou encore pour illustrer les oeuvres littéraires nées dans ce milieu.

    Ces estampes se nomment 浮世絵 ukiyo-e en japonais. Cela signifie littéralement "images d'un monde flottant". Si la notion de monde flottant tire son origine dans le bouddhisme, elle ne conserve bientôt plus que la notion d'éphémère associée au monde des plaisirs.

    Pour en savoir plus

     

    Hokusai et les "36 vues du Mont Fuji" :

    葛飾北斎 Katsushika Hokusai (1760-1849), connu sous le nom de Hokusai (les hommes célèbres japonais sont souvent connus sous un seul nom, parfois le nom de famille, parfois le prénom. Ici, il s'agit du prénom), est l'un des artistes japonais les plus célèbres et l'initiateur de l'estampe de paysage, alliant des influences tant orientales qu'occidentales.

    Pour en savoir plus

    "36 vues du Mont Fuji" 『富嶽三十六景』 fugaku sanjûrokkei est une de ses oeuvres les plus célèbres.

    La première estampe en est "Sous la vague au large de Kanagawa", souvent connu sous le nom de "la grande vague", qui a été une très grande source d'inspiration pour l'art occidental.

    Pour en savoir plus (première estampe de l'album)

     

    Note :  La Réunion des musées nationaux - Grand Palais organise une grande exposition sur Hokusai jusqu'au 18 janvier 2015. "Conçue en 2 volets, l'exposition présente 500 oeuvres exceptionnelles, dont une grande partie ne quittera plus le Japon à compter de l'ouverture du musée Hokusai, à Tôkyô en 2016."

    Pour en savoir plus

     

    *****

     

    Dire la date en japonais :

    Je profite aussi de ce calendrier pour aborder la manière de dire la date en japonais, ou plus précisément, de compter les jours à l'intérieur du mois. Si à l'écrit, cela se fait de la manière la plus logique qui soit, et qui ne souffre pas d'exception (chiffre en kanji ou en chiffre arabe + 日 "jour"), c'est dans la prononciation de ces composés que réside la difficulté. En effet, si la lecture logique en est "chiffre + nichi", près de la moitié des jours sont des exceptions, ou plutôt ce que j'appellerais personnellement des semi-exceptions, car ces prononciations sont simplement basées sur d'autres lecture possibles desdits kanjis. Seul le premier jour du mois est réellement irrégulier et se prononce "tsuitachi".

    Conçue en deux volets, l’exposition présente 500 oeuvres exceptionnelles, dont une grande partie ne quittera plus le Japon à compter de l’ouverture du musée Hokusai, à Tokyo en 2016.  - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/hokusai#sthash.V4CCod7J.dpuf
    Conçue en deux volets, l’exposition présente 500 oeuvres exceptionnelles, dont une grande partie ne quittera plus le Japon à compter de l’ouverture du musée Hokusai, à Tokyo en 2016.  - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/hokusai#sthash.V4CCod7J.dpuf

     

     

    Attention, si vous voulez accéder à nouveau à cet article ultérieurement, vérifiez que l'URL ne se termine pas par "recent/[nombre]". Si oui, cliquez sur le titre de l'article. Un nouvel URL apparait. C'est l'URL fixe de l'article.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :