• Comment lire un kanji ?

    Types de lecture :

    Comme je l'ai déjà évoqué dans l'article Les kanjis : informations générales, les kanjis peuvent souvent se "lire", ou prononcer, de différentes façons selon le contexte. Ces "lectures" se classent en 3 catégories :

    - lecture "ON" : prononciation dérivée de la prononciation chinoise du caractère. Par exemple, le kanji 人 peut se lire "jin", lecture on dérivée de la prononciation "rén" chinoise (lire "jeun").

    - lecture "KUN" : prononciation japonaise. Lors de l'importation des caractères chinois, les Japonais ont utilisés les logogrammes chinois pour représenter le même concept dans leur langue. Par exemple, le caractère chinois 人 "rén" (personne) est utilisé en japonais pour écrire le mot "hito" (personne).

    - "ateji" : les ateji sont des mots dont la prononciation ne correspond pas à l'association des lectures des kanjis qui les composent. En fait, c'est le système "lecture kun" étendu à l'ensemble d'un mot et non pas à un simple kanji. Par exemple, les kanjis 大人 sont utilisés pour écrire le mot "otona" = adulte (littéralement grande 大 personne 人) mais cette prononciation ne correspond pas à la liste de leurs lectures : 大 = oo.kii, dai, tai ; 人 = hito, jin, nin.

     

    Méthode de lecture courante :

    Jusque là, c'est un peu compliqué mais on s'y retrouve. Le problème, c'est que les kanjis ont entre 1 et parfois 6 (voire plus) lectures, et il n'existe pas de règle absolue pour savoir laquelle choisir. Le mieux, c'est encore de déjà connaître le mot !

    Il existe cependant quelques "règles" qui permettent de s'y retrouver un minimum :

    - un kanji utilisé seul, surtout s'il est suivi d'okurigana (hiragana qui suivent un kanji pour former un mot), se lit plutôt en lecture kun. Ex : 使います : tsuka.imasu "utiliser".

    - des kanjis combinés ensemble pour former un mot se lisent généralement en lecture on. Ex : 使用 : shiyô "utilisation".

     

    Exceptions :

    Il existe cependant beaucoup d'exceptions, dont certaines ont des noms japonais plus poétiques que techniques :

    - des kanjis seuls peuvent se lire en lecture on (certains n'ont même que ça !) et des mots entiers peuvent se lire en lecture kun. Ex : selon les cas, le kanji 他 "autre" se lit soit "hoka" (kun) soit "ta" (on) lorsqu'il est seul. Ex : le mot 大雨 "grosses pluies" se lit en lecture kun "ooame" (et non en lecture on "taiu").

    - les "lecture jûbako" 重箱読み (jûbako yomi) : tout comme dans le mot "jûbako", le premier kanji est lu en lecture on et le deuxième en lecture kun. [jûbako : "boîtes carrées en bois ou en laque contenant des mets variés et raffinés", cf. プチ・ロワイヤル和仏辞典].

    - les "lecture yutô" 湯桶読み (yutô yomi) : tout comme dans le mot "yutô", le premier kanji est lu en lecture kun et le deuxième en lecture on. [yutô : récipient en laque avec un bec verseur].

     

    Conclusion, tous à vos dictionnaires ! Eh oui, quand on aime le japonais, on ne compte pas les lectures à apprendre =D

     

    Attention, si vous voulez accéder à nouveau à cet article ultérieurement, vérifiez que l'URL ne se termine pas par "recent/[nombre]". Si oui, cliquez sur le titre de l'article. Un nouvel URL apparait. C'est l'URL fixe de l'article.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :